Valérie Winckler

Winckler, 19 57 34

19:57:34, 2013. Photographie sur papier Canson Rag Photographique, 80 x 120 cm

Valérie Winckler (1943, West Monkton)

 

Elle passe son enfance en Grande-Bretagne, à Paris, en Suisse, aux États-Unis avant de passer son baccalauréat à Nancy et d’obtenir un diplôme d’Études Supérieures en Histoire de l’Art à Strasbourg. Pendant plusieurs années, elle travaille pour le Ministère de la Culture. Puis elle réalise des documentaires pour Arte et Canal + et travaille comme photographe à l’agence Rapho. Elle se consacre en parallèle à une œuvre photographique plus personnelle, exposée aux Rencontres Internationales de la Photographie en Arles. Premier prix du reportage du journal F Magazine. Reçoit le Grand Prix du Jury au Festival "les Nuits Photographiques" de 2015 pour son documentaire Peines. Participe à de nombreuses expositions personnelles et collectives en France, publie plusieurs ouvrages et des documentaires à caractère social.

« Cette artiste a souvent rendez-vous avec la lune, non par romantisme (ce qui ne veut pas dire qu'elle ne l'est pas...) mais parce-que son art étrange nécessite de se faire en extérieur et avec du papier photographique qui, comme chacun le sait, s'accommode mal au soleil. Et voilà qu'elle joue avec le sable, les algues, les méduses pour nous concocter des rayogrammes d'une étrange beauté, d'une fascinante poésie, comme si la lumière, effleurant à peine la surface sensible, déposait là des fragments et nous emmenait ailleurs, vers le fond des océans ou sur des terres lointaines. L'art de Valérie Winckler donne des envies de voyage. C'est une autre conception de cet art neuf dans laquelle la réalité est transposée en une indéniable poésie des ombres et des lumières. »

Alexandre Grenier, Pariscope, Mars 2011.