Louve Delfieu

Enracinement XVIII

Enracinement XVIII, 2012. Tirage Fine Art sur papier Bright White, 110 x 50 cm

Louve Delfieu

 

Elle s’initie à la photographie en 2001 lors de ses études au LAP (Lycée autogéré de Paris) puis parfait sa maîtrise technique à ICART-PHOTO, dont elle ressort diplômée en 2008. En parallèle à son travail de portraitiste, Louve Delfieu débute en 2007 les Assemblages, exposés à la Galerie Grand E’terna à Paris. Elle participe à diverses manifiestations collectives comme les Lav’expo ou au Festival des Petites Urbanités Libres. Depuis 2009, elle travaille au sein du collectif L’Ègrégore et se consacre exclusivement à la photographie. Pour la première fois, son travail a été présenté en 2011 à Paris Photo.

Site web : www.louvedelfieu.com

 

« Dans un environnement sombre, au milieu des troncs vieillis et des branches hostiles, des bulles suspendues par des liens végétaux sont accrochées aux arbres. Ces globes transparents attirent le regard. Un monde fantastique et coloré se développe à l’intérieur de ces cocons. On y découvre des jeunes filles nues à la chevelure rousse qui flottent dans un environnement aquatique. D’autres vivent et s’enlacent dans la même bulle au milieu d’une végétation sous-marine colorée. Ces images proches du symbolisme, rappellent les tableaux des déesses, comme Danaé par le peintre Gustav Klimt. [...] L’œuvre de Louve Delfieu englobe dans une même vision le monde sous-marin des méduses habitées, monde du dessous angoissant et le monde de la forêt quelquefois hostile, où brillent les paradis bleus. Ses photographies parlent de l’asphyxie des êtres humains et de la libération de leurs énergies. Tel un funambule sur son fil, l’artiste oscille perpétuellement entre la vie et la mort. »

Viviane Esders, extrait du catalogue d'exposition Asphyxie, galerie Thessa Herold, 2013.