Flor Garduño

Garduno.jpg

Ninfea Suiza, 2007. Tirages carbone giclé n°2/10, 90 x 97 cm

Flor Garduño (1957, Mexico)

 

Peu après sa naissance, sa famille s'installe dans une ferme et c'est au contact de la nature et des animaux qu'elle découvre sa vocation d'artiste. À dix-huit ans, elle suit les cours à l'Université Nationale de Mexico pendant trois ans, où elle apprend le dessin, la peinture, la littérature, la poésie... Elle s'inscrit comme élève de la photographe hongroise Kati Horna. Celle-ci lui enseigne les techniques de la photographie. Dans son studio, Flor rencontre le célèbre photographe mexicain Manuel Alvarez Bravo dont elle devient l'assistante pendant deux ans. Mais elle veut développer son style propre et pour cela, elle commence à voyager dans les villages indigènes les plus reculés de son pays pour photographier le mode de vie de leurs habitants. Ces images vont illustrer des manuels scolaires destinés aux jeunes enfants pour leur montrer comment ces paysans vivent encore comme au temps de la conquête espagnole. C'est Francisco Toledo, peintre mexicain renommé, qui lui offre de publier ces photographies dans un livre Magia del juego eterno. Flor photographie aussi des oiseaux en plein vol ainsi que des animaux qui, dans la culture indienne, symbolisent des divinités : c'est le sujet du livre Bestiarium. Elle découvre surtout, sur les marchés, la beauté des femmes indigènes qui vont devenir le sujet de son oeuvre. De nombreux ouvrages seront publiés sur ces photographies et donneront lieu à des expositions souvent muséales, aux USA, en Suisse, en Allemagne, en France, en Italie. Ses oeuvres font partie entre autres des collections du MoMA à New York, de l'Art Institute of Chicago, du Museo de Arte Moderno à Mexico, du Musée de l'Elysée à Lausanne, du Ludwig Museum à Cologne...

Site web : florgarduno.com

 

×