Béatrice Helg

Helg cre puscule i 2003

Crépuscule I, 2003. Tirage Ilfochrome n°4/5, 129,9 x 116,1 cm.

Béatrice Helg

 

Après des études de violoncelle au Conservatoire de Musique de Genève, elle se consacre à la photographie qu’elle étudie aux États-Unis au California College of Arts and Crafts à Oakland, au Brooks Institute à Santa Barbara puis à l’International Center of Photography de New-York. En 1979, elle participe à l’organisation de Venezia'79 - la Fotografia à Venise. En 1981-1982, elle travaille dans le département des expositions d’ICP à New York. Depuis 1979, une soixantaine d’expositions personnelles lui sont consacrées (Genève, Paris, Londres, Chicago, New-York, Tokyo...). Ses oeuvres figurent dans de nombreuses collections : La Maison Européenne de la Photographie (Paris), le Los Angeles County Museum of Art ou le Musée des Beaux-Arts du Canada (Ottawa)...

« Je crois à la vibration de l’image, à l’interaction des éléments et des formes qui habitent un espace construit, animé par la luminosité du silence, par la vie. » Béatrice Helg, 2004. 

Les photographies de Béatrice Helg donnent à voir des compositions abstraites, qui figurent des espaces, des formes, des volumes, des surfaces proprement indéfinissables. Au fil des années, c'est l’essentiel qui semble être atteint dans cette quête de l’absolu. Aériens, suspendus, ces objets, qui évoquent l’énergie, habitent étrangement l’espace. Cette esthétique singulière de la forme pure est mise en scène sur un mode sophistiqué et analytique et construite à partir d’un répertoire concis de formes minimales et de matériaux divers. Dans son travail, la photographie n’est pas uniquement le médium qui enregistre des faits, mais est bien une voie choisie et pensée pour fabriquer des images. Ces vues de l’esprit interpellent l’inconscient et l’imaginaire.