Victor Brauner

Brauner, L'Emotion immobile, 1956

L'Emotion immobile, 1956. Huile sur toile, 73 x 50 cm

Victor Brauner (1903, Piatra Neamtz - 1966,Paris)

Il fonde dès 1924, avec le poète roumain Ilaric Voronca, la revue 75 HP où il exprime ses conceptions sur la "picto-poésie" et collabore activement à la revue d’esprit surréaliste Unu. Arrive à Paris en 1929, se lie d’amitié avec son compatriote Brancusi ainsi qu’avec Giacometti, Tanguy et plus tard Hérold. En contact avec les surréalistes dès 1933, c’est André Breton qui préface sa première exposition parisienne en 1934. Désormais il participe aux expositions surréalistes : 1934, Minotaure, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles ; 1935, Exposición Surrealista, Ateneo de Santa Cruz de Tenerife ; 1936, Exposition d’objets surréalistes, galerie Charles Ratton, Paris ; 1937, Surrealism, Nippon Salon, Tokyo... Après un séjour en Roumanie de 1935 à 1938, il revient à Paris et perd un œil dans un accident qu’il avait annoncé plusieurs années auparavant dans son Autoportrait prophétique (1931). Pendant la guerre, il réalise des dessins à la bougie et des peintures à la cire. Après avoir participé à l’exposition "Le Surréalisme" en 1947 à la galerie Maeght à Paris, il rompt en 1948 avec André Breton, mais jusqu’à sa mort il demeurera fidèle à ses visions dans lesquelles surgissent des signes magiques, caractéristiques de toute son œuvre. Le Musée National d’Art Moderne a présenté une grande rétrospective de son œuvre à Paris en 1972.