Valentine Hugo

Hugo bataille

Bataille, vers 1935. Huile sur bois, 15 x 18 cm.

Valentine Hugo (1887, Boulogne-sur-Mer - 1968, Paris)

 

Valentine Hugo, née Valentine Marie Augustine Gross, est une peintre française. Après des études aux Beaux-Arts, elle entre dans les cercles de Marcel Proust, André Gide, Paul Morand, Pablo Picasso, Jean Cocteau, Erik Satie, Maurice Ravel, Serge Diaghilev, Léon-Paul Fargue, Roger de la Fresnaye. En 1913, elle note et dessine, d'après Nijinski, les costumes et la chorégraphie du Sacre du printemps. Après la Grande Guerre, elle fait la connaissance de Georges Auric. En 1919, elle épouse le peintre Jean Hugo. Elle collabore avec lui en 1921 à la création des costumes des Les Mariés de la tour Eiffel de Jean Cocteau. En 1924, elle réalise de nouveau les costumes d'une pièce de Jean Cocteau, Roméo et Juliette. Vers 1926, elle rencontre les surréalistes. En 1929, elle a une liaison avec Paul Éluard que Gala vient de quitter, puis, en 1930, avec André Breton.  Elle peint le portrait de plusieurs surréalistes et illustre les œuvres de René Char, René Crevel, Éluard, Lautréamont et surtout la réédition des Contes bizarres d’Achim von Arnim dont Breton écrit la préface. Elle expose avec Max Ernst, Giacometti, Arp, Pablo Picasso, Marcel Duchamp, Man Ray mais elle connaît alors une période difficile aggravée par les difficultés financières consécutives à la crise de 1929 et l'effondrement du marché de l'art. Elle participe au Salon des Surindépendants, à Paris en 1933, et à l’exposition "Fantastic art, Dada, Surrealism" au Museum of Modern Art de New York (1936). Affectée par le suicide de René Crevel (1935) et par les départs de Char, Tristan Tzara et Paul Éluard, elle quitte le groupe à son tour en 1937 et se détourne du surréalisme.
Elle termine sa vie seule et dans la gêne, obligée en 1963 de vendre livres et tableaux de valeur. 
A Troyes, le Centre Culturel de Champagne a présenté en 1977 la première reprospective de son œuvre.