Mark Tobey

Tobey, Sans titre, 1961

Sans titre, 1961. Tempera sur carton, 53,8 x 32 cm

Mark Tobey (1890, Centerville - 1976, Bâle)

 

Pionnier de l’Abstraction américaine et mondialement reconnu, Mark Tobey refuse les catégorisations, son œuvre cherche les clés ou les signes d’une peinture qui représente et signifie en même temps ; elle exprime son souci de révéler la structure profonde des choses. Grand explorateur, l’artiste aime se trouver Entre les Mondes (Between Worlds). Il réalise que le monde de l’art conventionnel et clos des pseudo-traditions est un obstacle à l’épanouissement de l’homme.

Après avoir voyagé en Europe et au Moyen-Orient où il étudie l’écriture arabe et perse, il part en Chine étudier la calligraphie chinoise avec son maître Teng Kuei, ainsi que la méditation zen. La chimie de ces différentes cultures visuelles tout autant que l’exploration de différentes techniques artistiques (sumis, temperas, empreintes, calligraphie) l’amèneront à ses écritures blanches inspirées de la calligraphie arabe ancienne – un revêtement de symboles calligraphiques blanc ou légèrement colorés dans un champ abstrait souvent composé de milliers de coups de pinceaux entrelacés. Cette caractéristique essentielle de son œuvre donnera naissance au style de peinture all-over qui aura ensuite une influence décisive sur Jackson Pollock. Pratiquant la méditation, Mark Tobey est concerné par l’expression de la vision d’une réalité spirituelle : la luminosité, la complexité et la nature éthérée de ses peintures s’unissent afin de transporter l’observateur sur le chemin d’un dialogue entre le visible et l’invisible, l’espace et le temps, la quête émouvante d’une vérité transcendentale où il faut détruire l’apparence et la dépasser afin de se rapprocher de l’essence des choses. Ses écritures blanches caractéristiques créent au sein de son œuvre un réseau d’interconnections dévoilant l’infiniment perceptible ou encore révèlent des vues qu’il nomme au-dessus de la terre (above the Earth), prophétiques des fameux clichés d’astronautes pris dix ans plus tard et montrant la Terre dans toute son unité. Tobey croyait fermement que l’homme tendrait progressivement à comprendre l’unité du monde et l’unité de l’humanité en affirmant que « la science et la religion sont les deux grandes puissances qui doivent être équilibrées pour la maturité de l’Homme ».

Reconnu mondialement et célébré par les plus importants musées, critiques d’art et collectionneurs internationaux, Mark Tobey était conscient de la valeur mystique de l’art et projetait un espace actif – un espace où les pigments et variations de couleurs faits de taches ou transportés par de fines lignes s’interpénètrent et se fondent pour former une énergie visuelle intensément vibrante.