Dorothea Tanning

Tanning la maternite

La Maternité IV, 1967. Huile sur toile, 92 x 73 cm

Dorothea Tanning (1910, Galesburg - 2012, New York)

 

Après des études d'art à Chicago, elle emménage en 1941 à New York où elle rencontre le marchand d'art Julien Levy et ses amis surréalistes venus se réfugier aux Etats-Unis pour fuire l'occupation Nazie. Elle rencontre Max Ernst en 1942 et ils partegeront leur vie pendant 34 ans. Ils s'installent tout d'abord à Sedona en Arizona où elle peint des visions énigmatiques de la vie (The Guest Room, The Truth About Comets, Eine Kleine Nachtmusik, Insomnias). En 1956, ils décident d'aller vivre à France, dans la tranquilité de la Touraine et de la Provence. Pendant cinq ans, ce fut une période intensive de production artistique. Max Ernst décède en 1976 et Dorothea fait face à un avenir solitaire. Elle décide donc de retourner dans son pays d'origine fin des années 70 et continue à peindre. Elle commence à écrire des poèmes qui seront publiés dans de nombreux magazines.

Ses premières œuvres nettement figurative mettent en présence des adolescentes perverses dans un univers étrange et fantastique minutieusement peint. Par la suite, elle représente des espaces libérés de toute pesanteur où, jouant avec la transparence et l'opacité, elle transpose ses personnages érotiques, qui gardent le même mystère et la même poésie que dans ses premières œuvres, mais dans une atmosphère de brouillard et de neige.