Créer un site internet

Jose Luis Cuevas

Cuevas, El Matrimonio de los Arnolfini, 1977

El Matrimonio de los Arnolfini, 1977. Aquarelle et encre, 57 x 76 cm

Jose Luis Cuevas (1934, Mexico)

Dès quatorze ans, il se consacre au dessin. Ses premières expositions à l’étranger ont un grand succès, comme d’ailleurs les suivantes. Il expose à Washington en 1954 et l’année suivante à Paris, galerie Édouard Loeb. Une petite monographie est publiée où Philippe Soupault écrit : « Ce jeune peintre me rappelle par sa précocité la violence de Rimbaud ». En 1976, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris lui consacre une rétrospective et l’année suivante la galerie de Seine expose ses œuvres récentes avec un catalogue préfacé par André Pieyre de Mandiargues. Il reçoit en 1981 le Prix National des Beaux-Arts du Mexique. Les expositions se succèdent aux États-Unis, au Pérou, en Espagne... et bien sûr au Mexique. Il réalise des sculptures dont La Giganta inspirée par le poème de Baudelaire. Fin 1980, le monastère de Santa Inès dans le quartier historique de Mexico lui est attribué pour abriter sa Fondation-Musée. En 1992, c’est l’inauguration : La Giganta, placée au centre du patio, devient l’image emblématique du lieu. Le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia à Madrid lui a consacré une rétrospective en 1998 et l’année suivante le musée Picasso de Malaga a exposé son œuvre graphique.